Wejdene : La chanteuse s’attire la colère des défenseurs d’animaux avec son nouveau clip !

Le dernier clip de Wejdene est sorti depuis quelques jours et est en train de faire fureur. Il s’agit du clip vidéo de la chanson  »16 » et le nom de la chanteuse est dans toutes les bouches.

Cependant, le contenu de la ne fait pas l’unanimité. La PETA s’en prend à la jeune femme.

Actuellement en à Dubaï, Wejdene avait annoncé qu’elle réservait une belle surprise à ses fans. Quelques jours après, elle dévoilait le clip vidéo de la chanson  »16 » et le moins qu’on puisse dire c’est que ses fans ont apprécié. Dans ce nouveau clip, la jeune femme raconte l’inquiétude de sa mère face à sa popularité sans cesse grandissante. Elle met également en exergue la pression qu’elle subit au de la part des fans et des médias. La jeune femme apparaît également couverte d’un long manteau en fourrure dans une forêt aux côtés d’un ours (manifestement domestiqué). C’est ce détail qui a suscité la colère des défenseurs des droits des animaux et la PETA s’est directement adressée à elle. Lisez la suite de cet article pour en savoir plus.

Le message de la PETA à Wejdene

De toute évidence, c’est la présence de l’Ours qui a entraîné la réaction de la PETA. Tout fait penser que l’animal a été dressé pendant des années pour qu’il puisse être approché sans risque par des humains. C’est ce qui a agacé les défenseurs des droits des animaux. Ça fait bien des années que ces derniers militent pour que ces pratiques soient éradiquées.

L’association PETA a laissé un message sur Twitter : « Un ours noir n’a rien à faire dans un clip vidéo. Nous avons écrit ce matin à Wejdene pour l’informer sur la souffrance des animaux captifs et espérons qu’entre elle et l’exploitation des animaux en captivité, c’est terminé, c’est fini ». Par ce message, la PETA est en train de faire comprendre les maltraitances que subissent les animaux retenus captifs.

En effet, dans l’industrie du spectacle, le dressage des animaux peut être extrêmement violent. Ils sont arrachés à leurs mères dès leur plus jeune âge. Confinés, ils subissent des sévices physiques et psychologiques pendant plusieurs années. Ils souffrent lorsqu’ils sont dressés par la menace, la privation et les coups.

La « Fondation Assistance aux Animaux » blâme Wejdene !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par TU HORS DE MA VUE 💋 (@wejdene.bk) le


La PETA ne fut pas la seule association ayant décerné un carton jaune à la . La Fondation Assistance aux Animaux a également rappliqué pour faire des reproches à la jeune femme. Dans le message qui a été adressé à l’interprète d’Anissa, la fondation lui demandait la raison pour laquelle elle a choisi un ours captif et blessé dans son dernier clip.

« Les générations futures sont sensibles à la cause animale et votre public en fait partie. Et c’est avec des images comme celles-ci que la maltraitance animale est banalisée », avait-elle ajouté en partageant la vidéo de la chanson en question. Jean Marie BIGARD a également partagé le tweet et dénonçait les mêmes faits. Il a également ajouté qu’il espère que le manteau qu’elle arborait n’était pas de la véritable fourrure.

Une réponse de Wejdene ?

Si les fans de la chanteuse ont fortement apprécié le clip vidéo, les associations de défense des droits des animaux ne sont pas de cet avis et n’ont pas manqué de le faire savoir. Face à toutes ces critiques, on se demande bien comment réagira la jeune femme.

Fera-t-elle une apparition pour justifier son choix, ou au contraire présenter ses excuses et peut-être devenir une ambassadrice de la lutte pour la protection des animaux ? Pour le moment, la jeune chanteuse n’a encore fait aucune déclaration et on attend de savoir quelle en sera la suite.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.