Laurent (Koh Lanta) : le prof d’histoire menacé d’être décapité sur Facebook !

Un suspect a été placé en garde à vue ce mardi 3 octobre après avoir menacé Laurent, professeur d’histoire-géographie et participant à «Koh-Lanta : Les 4 Terres», de décapitation.

Koh-Lanta-Laurent
source - paris match

Si les menaces n’avaient été dirigées qu’envers lui, cela aurait pu passer, mais la personne qui l’a menacé à également dit vouloir s’en prendre à sa fille. Il n’en fallait pas plus pour que Laurent, cet emblématique participant au chapeau d’Indiana Jones, porte plainte à la police.

“Je vais te décapiter, c’est un truc de prof d’histoire”

Les sont un outil incroyable pour un grand nombre de choses. On peut y écouter des conférences, obtenir des recommandations, vendre et acheter tout un tas de choses… Mais s’il y a bien une chose malsaine exacerbée par les réseaux sociaux, c’est bien le cyber bullying.

Depuis qu’Internet est ce qu’il, on a vu fleurir quantités de trolls et de cyber harceleurs, bien gentiment cachés derrière des pseudos plus ou moins originaux et des photos peu évocatrices.

Car c’est bien connu, lorsqu’il n’y a pas besoin de montrer son visage et de se rendre responsable personnellement de ce que l’on dit ou l’on pense, sur Internet, les insultes et les menaces sont souvent une solution facile…

Et malheureusement la notoriété a le don de faire empirer les choses.

Avec des émissions comme Koh Lanta, ou l’Amour est dans le pré, de parfaits inconnus se retrouvent sous les feux des projecteurs, et leurs comptes se transforment parfois en festival de l’insulte et de la critique facile.

À tel point que l’on pourrait se demander si les gens ont encore conscience que derrière un compte Instagram ou une “personnalité publique”, aussi modeste soit-elle, il y a un être humain avec des sentiments.

Laurent, le prof d’histoire de Koh Lanta : les 4 Terres en a fait la désagréable expérience il y a à peine quelques jours, en découvrant un commentaire laissé par l’un de ses followers.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une journée en Narbonnaise

Une publication partagée par laurent koh lanta off (@laurent_koh_lanta2020_off) le

Une mauvaise blague ou une réelle menace ?

À peine quelques semaines après la décapitation brutale et en pleine rue de Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie à Conflans-Sainte-Honorine, ce genre de “trait d’humour” est très difficile à tolérer. À moins qu’il ne s’agisse directement d’une menace, claire et concise.

Dans les colonnes du Parisien, le professeur de 49 ans a expliqué avoir été contacté lundi 2 novembre alors qu’il était en train de préparer une hommage à Samuel Paty. Ce dernier a souhaité montrer à ses élèves son soutien pour cet homme brutalement assassiné en pleine rue pour avoir montré à ses propres élèves, des caricatures du journal Charlie Hebdo lors d’un cours d’un cours d’éducation civique traitant de la liberté d’expression.

Laurent a alors reçu un troublant message sur Instagram, qui dès les premiers mots, commençaient par des insultes : “Salut grosse m…, tu ne réponds pas, tu sais ce qu’on fait aux profs?”

Les échanges entre le professeur d’histoire-géo et l’anonyme d’Instagram se sont prolongés sur et le troll s’est montré de plus en plus agressif jusqu’à écrire “Je vais te décapiter, c’est un truc de prof d’histoire” avant de menacer Laurent de s’en prendre à sa fille.

Ce dernier a évidemment porté plainte dès le lendemain en prenant soin de conserver une trace de tous ses échanges avec l’internaute.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

épisode 10

Une publication partagée par laurent koh lanta off (@laurent_koh_lanta2020_off) le

Un ingénieur au chômage accusé

Dès le lendemain, le PJ de Versailles a arrêté un ancien ingénieur actuellement au chômage domicilié dans les Yvelines, à Clayes-sous-Bois. Apparemment les enquêteurs n’ont eu aucun mal à retrouver le coupable grâce à son adresse IP et le troll a fini en garde à vue.

Interrogé par les enquêteurs, l’ingénieur aurait dit regretter “la virulence de ses propos” avant de tenter de justifier ses paroles comme il le pouvait. L’altercation avec le prof d’histoire-géo aurait commencé à cause d’un désaccord sur les stratégies mises en œuvre dans Koh Lanta et l’ingénieur aurait ensuite “perdu patience”.


Arielle Cardin

Arielle Cardin

Passionnée par l'écriture depuis mon plus jeune âge et maman de deux enfants, je partage aujourd'hui mon temps entre la rédaction de news people et ma vie de famille !